La rééducation avec Myolux

L’entorse de la cheville engendre une douleur et un œdème que le kinésithérapeute s’attache à résorber.

Par la suite, la rééducation de la cheville doit rétablir les déficits de proprioception de la cheville (capacité du cerveau à connaître la position et les déplacements de la cheville sans recours à la vue) et de force des muscles stabilisateurs de la cheville (fibulaires) pour rétablir la stabilité de la cheville et ainsi limiter le risque de récidive.

Les techniques classiquement utilisées à cet effet (plateaux déstabilisants, renforcement contre résistance manuelle du thérapeute) font état d’une efficacité modérée. En effet, les études scientifiques rapportent des taux de récidives de l’ordre de 50% suite à une rééducation de la cheville. Cela s’explique par le manque de spécificité des exercices de cheville proposés.

Face à ce constat, CEVRES santé a développé le concept Myolux, basé sur une déstabilisation spécifique de l’arrière-pied selon l’axe physiologique qui conditionne l’instabilité de cheville (axe de Henke, articulation sous-talienne). Cette déstabilisation est engendrée par une paire d’articulateurs fixés sous des chaussons, autorisant ainsi la locomotion.




Ce concept permet :
  1. Un travail de la proprioception de cheville très spécifique

    La reproduction du mouvement de l’entorse, dans un contexte sécurisé, permet de stimuler le plus fidèlement possible les capteurs insérés dans les ligaments, tendons, muscles, capsules articulaires, ainsi qu’au niveau cutané. Ce travail a pour objectif de permettre au cerveau de détecter le plus précisément et rapidement possible les positions et déplacements de la cheville potentiellement dangereux.

  2. Un travail de renforcement musculaire spécifique des muscles stabilisateurs latéraux de cheville (muscles éverseurs, fibulaires).
    Myolux permet de réunir tous les facteurs qui favorisent l’optimisation du renforcement musculaire des fibulaires, à savoir :
    • un travail ciblé et spécifique sur les fibulaires
    • un travail en position debout (en charge) qui correspond aux situations traumatiques
    • un travail avec une résistance qui correspond à celle que doivent contrer les fibulaires en situation de danger potentiel (100% ou plus du poids du corps)
    • un travail intégrant les modes de contraction musculaire excentrique (le muscle contracté s’allonge) et concentrique (le muscle contracté se raccourcit)
  3. Un travail de reprogrammation neuromusculaire

    Un travail de reprogrammation neuromusculaire par le biais de déstabilisations physiologiques et contrôlées de la cheville en situations dynamiques et accidentogènes telles que la marche, la course, les changements de direction. Il s’agit là de permettre au cerveau de programmer les deux seules stratégies efficaces pour protéger sa cheville et reconnues par les experts scientifiques : l’activation anticipée (avant la pose du pied au sol) des fibulaires et les stratégies de délestage du poids du corps.



La combinaison de ces trois axes de travail de cheville, au moyen d’un seul dispositif et selon des protocoles précis, simples et adaptés, permet d’améliorer considérablement l’efficacité de la rééducation de cheville.

Une étude récente publiée dans le Journal de Traumatologie du Sport met en évidence un taux de récidive de seulement de 3% lorsque les protocoles Myolux sont utilisés par le kinésithérapeute et que le patient entretient régulièrement (10 minutes tous les 15 jours) sa protection articulaire par le biais d’exercices spécifiques à la maison.



Myolux II : rééducation de la cheville, du genou et de la posture

L’outil des professionnels de santé pour une rééducation de cheville optimisée est Myolux Medik II.

En savoir plus



Myolux Soft : rééducation de la cheville pour les particuliers avec le chausson biomécanique

L’outil des particuliers pour l’entretien de la stabilité de cheville en autonomie à domicile est Myolux Soft.

En savoir plus